Feuille de route régionale

Votée le 05 octobre 2020, la Feuille de route Numérique Responsable est déclinée en 4 objectifs avec un plan d’actions qui se déploie entre le second semestre 2020 jusqu’à fin 2022.

  • Objectif 1 : Promouvoir le Numérique responsable et Sensibiliser les différents publics de Nouvelle-Aquitaine au Numérique Responsable ;
  • Objectif 2 : Développer une filière numérique responsable et ouverte
  • Objectif 3 : Fédérer les initiatives régionales et développer des écosystèmes innovants pour une filière régionale Numérique Responsable ;
  • Objectif 4 : Faire de la Nouvelle-Aquitaine une créatrice de valeurs en devenant un Territoire Numérique responsable et en structurant une Administration numérique exemplaire.

La région Nouvelle-Aquitaine a décidé de mettre l’humain au cœur de l’économie numérique. Il faut donc que le numérique soit au service des citoyens et des entreprises et soit un facteur de souveraineté. La Nouvelle Aquitaine est le deuxième écosystème après l’Ile de France en matière de logiciels libres. Fort de la présence de 110 entreprises et du cluster NAOS « Nouvelle Aquitaine Open Source », cluster unique en France, la Région entend davantage encore soutenir le développement du libre par de nouveaux dispositifs.

  • Action 10 : Créer de nouveaux dispositifs de soutien au développement et au recours aux logiciels libres
  • Action 14 : Lancer des Appels à projets (AAP plus spécifiques pour œuvrer plus directement en faveur d’un numérique responsable : prototypage d’un moteur de recherche dédié à la recherche de blocs de codes par NAOS, accompagnement à l’usage de la banque logicielle « Software Heritage » et la forge NAOS, ou encore, recyclage des chutes de découpe laser avec les imprimantes 3D, ou la construction d’un portefeuille de services en licence libre adaptés aux besoins de besoins ciblés (exemple pour le maintien d’une continuité d’activité en télétravail).
  • Action 18 : Favoriser le développement de biens communs numériques, c’est-à- dire de « ressources, matérielles ou immatérielles, collectivement produites et/ou gérées par une communauté d’acteurs hétérogènes, et gouvernées par des règles définies démocratiquement et qui assurent son caractère ouvert et partagé ».