Filière en région

L’ex région Aquitaine (et maintenant la région Nouvelle-Aquitaine) a toujours été une région pionnière dans le secteur des logiciels libres, qui a déjà de nombreuses réussites à son actif.

Cette situation tient à de multiples facteurs :

 

L'Université de Bordeaux historiquement mobilisée

Historiquement, on peut citer la sensibilisation précoce des universitaires aquitains au partage de logiciels, l’université de Bordeaux ayant été le premier site universitaire français connecté à Internet. Cette sensibilisation a permis la formation de générations d’étudiants aux logiciels libres, ceux-ci étant utilisés pour l’enseignement dès la fin des années 1980.

Ces usagers, ainsi que ceux qui se sont formés par eux-mêmes au sein des entreprises, ont permis la création d’un tissu associatif riche et dynamique, donnant lieu à la création de nombreux groupes d’utilisateurs de logiciels libres (LUGs) maillant l’ensemble du territoire.

La naissance de l'A.B.U.L.

L’Association bordelaise des utilisateurs de logiciels libres, plus connue sous son acronyme d’ABUL, est une association française de promotion des logiciels libres en Aquitaine créée officiellement en 1999 — mais elle avait une existence officieuse dès 1998.

Elle organise ou participe régulièrement à des manifestations d’information, de sensibilisation à l’usage des logiciels libres, organise des « Install-parties », des séances d’initiation et de formation, des conférences, en collaboration avec des partenaires locaux afin d’atteindre plus largement le grand public.

Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (R.M.L.L.)

L’éco-système en création dans la région a permis la sensibilisation précoce des pouvoirs publics, et en particulier du Conseil régional d’Aquitaine (CRA). Celui-ci a pu ainsi soutenir plusieurs actions majeures, telles que la création des Rencontres mondiales du logiciel libre (RMLL), en juillet 2000.

Les Rencontres mondiales du logiciel libre se déroulent chaque année, depuis 2000, au début du mois de juillet. Créées à l’initiative de l’Association bordelaise des utilisateurs de logiciels libres (ABUL), elles ont eu lieu plusieurs années à Bordeaux, puis dans d’autres villes de France ou de pays voisins francophones.

Le premier groupement professionnel en France : Prolibre

Les premières créations d’entreprises spécialisées furent aussi précoces, ce qui donna lieu à la création du premier regroupement régional d’entreprises du libre dès 2003 : ProLibre.

La naissance du Pôle Aquinetic (Maintenant NAOS)

Créée en janvier 2009, à la suite des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2008 à Mont-de-Marsan, l’association est mise en place pour aider les porteurs de projets qui souhaitent développer leurs activités innovantes en technologies libres, et selon une méthodologie d’innovation ouverte.

Le but de l’association est de suivre le développement d’un projet jusqu’à la création d’entreprise.